vendredi 9 juin 2017

STAR-WARS REBELLION - 01

La chute de l'Empire

Voilà quelques semaines, mon ami Ludo a proposé une initiation à Star-Wars Rébellion. J'ai immédiatement accepté et après un petit restaurant, nous nous sommes plongé dans la guerre civile qui fait rage dans une galaxie lointaine, très lointaine.

Les héros disponibles pour la Rébellion en début de partie

Pour l'occasion, je prend la tête de la Rébellion. Mon objectif est de discréditer l'Empire suffisamment pour que les peuples opprimés se soulèvent. En terme de jeu, mes actions doivent faire évoluer le marqueur de Réputation de la Rébellion du plateau jusqu'à ce qu'il recouvre le marqueur temps.  Je dois donc survivre aux assauts de l'Empire jusqu'à cet instant précis.


Les cartes de mission qui déterminent les actions à mener

Pour faire avancer ce marqueur, je dois remplir des missions, chaque objectif atteint rapportant un certain nombre de points  de réputation. Les missions sont regroupées dans un deck Objectifs, scindé en 3 périodes, correspondant en gros aux trois épisodes de la trilogie originelle.




La mécanique du jeu est vraiment simple à maîtriser et les règles sont claires. L'Empire se lance sur les traces de la Rébellion. Cependant, je parviens rapidement à remplir mes cartes objectifs et à mettre en difficulté les fidèles de l'Ordre Impérial. 

J'accroche l'Empire sur l'une des mes planètes de départ et le contraint à mobiliser une part importante de ses forces dans le secteur durant toute la partie. Alors que le prestige de la Rébellion augmente, je parviens même à concentrer suffisamment de troupes pour prendre l'offensive suite à une erreur tactique de l'Empereur himself. 

En effet le Super Star Destroyer sort de l'hyperespace et se place seul en orbite autours de Géonosis. La flotte rebelle, commandée par Wedge qui bénéficie de pouvoir de relance de dès, passe immédiatement à l'attaque. La victoire est totale  même si la rébellion perd une corvette et plusieurs chasseurs.




Le secteur est en passe d'être nettoyer de la présence impériale alors même que l'Empire localise pour la première fois ma base secrète non loin du noyau. A cet instant, il ne me reste qu'un unique objectif à remplir pour remporter la partie. Il s'agit d'un objectif militaire.




Le coup fatal sera porté à Rodia. Les forces Rebelles occupent les planètes avoisinantes et une carte stratégie me permet d'envoyer mes vaisseaux spatiaux depuis la base secrète vers la planète de mon choix. Je lance toutes mes forces dans la bataille.

La flotte impériale est trop affaibli et trop dispersée pour pouvoir projeter des renforts sur zone. En effet, j'ai conduit plusieurs actions de sabotage contre les installations impériales et détruits plusieurs destroyers en construction.

L'unique destroyer interstellaire défendant Rodia est largement surclassé par les croiseurs lourds MonCal et la corvette. L'espace est rapidement dégagé. Mon Y-Wing et mon SnowSpeeder écrasent les forces blindées au sol, tandis que mon infanterie lamine les stormtroopers en raison d'un ratio favorable de 2 contre 1. La perte de Rodia scelle le sort de l'Empire qui est renversé: la Nouvelle République est instaurée.



Conclusion

Le jeu est très immersif et contrairement à de nombreux avis que j'ai pu lire, je n'ai pas ressenti de complexité particulière dans les règles, ni trouvé que faire une partie soit très long au vu du type de jeu.. L'affrontement a duré 2h30 (Installation incluse) de pur plaisir. J'ai vraiment bien accroché au système qui colle parfaitement à l'esprit de la saga. La puissante machine impériale est lente à déployer mais ne cesse de gagner en puissance tandis que la Rébellion, de coups de force en sabotage, remporte de petites victoires qui fissurent peu à peu l'édifice érigé par l'Empereur.

Le système d'action lié à l'utilisation d'un héros aux capacités particulières donne beaucoup de sel au mécanisme.  Beaucoup de choix tactiques s'offrent à chaque camp mais il est impossible de tout faire. Chaque action doit être pesée sur le long terme. Rébellion est l'un des meilleurs jeux de ce type auquel j'ai joué. Je suis pressé de jouer une nouvelle partie en incarnant l'Empire cette fois.


vendredi 2 juin 2017

CTHULHU WARS - 04

Le Signe Jaune

La dernière secte du jeu Tchulhu Wars est enfin peinte. J'ai atteint mon objectif, à savoir peindre l'ensemble du premier kickstarter avant réception des figurines du  Kickstater Onslaught Two. Je m'étais aussi fixé cet objectif afin de pouvoir jouer avec l'ensemble des factions peintes lors de du gîte de printemps avec mes copains.  Lorsque je me suis lancé dans la peinture de la faction, il me restait une petite semaine.




Comme souvent désormais, l'objectif était de peindre vite, à un niveau acceptable. Pour cela, j'ai retenu un schéma de couleur simple: jaune et noir. Pour la base, j'ai eu recours à la bombe de sous-couche Averland Sunset de  GW. J'ai ensuite opéré un brush de Flash Gitz Yellow et pour finir un Quick Shade Soft Tone.



Les morts-vivants

Les morts-vivants évoquent clairement des momies et la base jaune leur convient parfaitement. Les morceaux de chair sont peintes en Nécrotic Flesh Army Painter. La distinction entre les bandelettes et la peau est souvent difficile et j'ai fait cela au petit bonheur, la chance.


Le Roi en Jaune

L'avatar du Roi en Jaune est une figurine originale que j'apprécie beaucoup. C'est l'une des premières figurines de la faction que j'ai peinte. J'ai longuement hésité sur la couleur de la peau, pour finir par retenir Barbarian Flesh éclaircie avec du Elf Flesh. Le masque est blanc afin qu'il ressorte bien.



Hastur est redoutable en bataille dans CW

Hastur est le Grand Ancien de la faction. C'est une figurine assez simple à peindre malgré ses multiples tentacules. La base jaune est identique au reste de la faction. Pour les yeux j'ai retenu le vert  Moot Green de GW. Le jaune et le vert sont deux couleurs qui s'associent assez bien pour des figurines. 


Les 3 stades de peinture des byakhees


Les Byakhees sont assez pénibles à peindre avec leur pinces et leurs pattes. Difficiles d'atteindre les recoins de la figurine sans tordre ou soulever ces maudits appendices.

Les byakhees sont prêts à chevaucher l'espace et le temps

Hastur répondra t-il à l'appel de ses fidèles

Les cultistes sont toujours aussi rapide à peindre. J'ai ajouté du goblin green éclairci au Moot Green pour les écharpes et les bracelets. J'ai dessiné le symbole du Signe Jaune sur la chasuble des prêtres.


Ajouter une légende

La figurine du Grand Prêtre est toujours aussi vilaine. Comme pour les autres factions, j'ai changer le socle de la figurine au profit d'un socle en résine. J'ai pris ce qui me restait: un socle type jungle. Le choix peut surprendre pour un culte qui évoque l'Egypte Antique, mais le vert renvoie à l'écharpe, aux bracelet et aux yeux de Hastur.

Il ne reste plus qu'à attendre la prochaine livraison.

mercredi 31 mai 2017

WULFSBURG - 06

Le tribunal des zombies

Difficile/ 6 survivants/ Durée variable


Contexte

Suite à la défaite de l'Immortel, nous avons finalement découvert le funeste destin qui a été réservé à ce Prince trop avide et à sa suite. Ses hommes et lui ont été traqués, acculés puis massacrés par une meute de loups menée par une abomination lupine. Des cadavres frais sont visibles partout. La bête ne doit pas être loin.

Nous allons nous mettre en quête du corps du Prince afin de récupérer ses atours royaux: son sceptre et sa couronne. Nous pourrons les rendre au Roi, rappelant ainsi à tous que cette terre appartient à son peuple et aux vivants.

Objectifs

Obtenir la couronne et le sceptre: trouver les pions objectifs bleu et vert.

Règles spéciales

  • Disposer les pions objectifs bleu et vert aléatoirement parmi les objectifs rouges, face cachée.
  • Mettre aléatoirement un artefact de Chambre forte dans chaque Chambre forte.
  • Une recherche dangereuse. Chaque Objectif donne 5 points d'expérience au Survivant qui le prend. Il déclenche aussi un spaw de Zombie dans la Zone (sauf objectifs bleu et vert)


La partie

Alors que les remugles de mort prennent à la gorge, la Compagnie de Mortimer progresse dans les rues jonchées de cadavres. Morgane, guidé par ses sens magiques, enfonce la porte d'un mausolée. Dans la pénombre se tiennent un diacre putréfié et son maître nécromancien.

Un carreau d'arbalète de Geneviève met rapidement fin à la non vie du clerc maudit, tandis que Morgane enfonce 10 pouces d'acier dans le cœur du nécromant. 


Morgan est un mage bien redoutable pour un nécromancien

Geneviève s'empare de l'objectif 4

Parmi les oripeaux putréfiés du diacre, Geneviève entrevoit  le manche d'un sceptre. Hélas, la fouille ne révèle d'un simple bâton sans valeur ((Objectif N°4 sur la carte)




Dépités les deux survivants rejoignent leurs compagnons qui livrent bataille aux morts-vivants qui affluent désormais dans les rues sordides de Wulfburg. Morgane rejoint au nord Lady Fay, le franciscain James ainsi que Lord Falstaff aux prises avec des loups.  Geneviève part dans la direction opposée afin de soutenir le Seigneur Mortimer qui est bien seul.


Falstaff affronte les loups dans les rues

Alors que Lord Falstaff se défait de la pression des canis lupus, un rugissement à glacer le sang couvre le hurlement des loups. Une immense créature apparaît au bout de la ruelle. Haute de 10 pieds, des bras comme des colonnes, le monstre semble fixer de ses yeux éteints le guerrier en armure rouge.


Première apparition du troll

Falstaff comprend qu'il n'est pas de taille et il se replie précipitamment hors de vue de la créature de cauchemar. L'attention du monstre est un instant détournée par la silhouette de Mortimer qui se découpe sur le ciel limpide. Du haut de la tour qui domine le quartier, le Roi Mortimer défie le troll .


Falstaff abat les loups afin de se mettre hors de portée de la fureur du troll.

Les survivants sont désormais éparpillés dans le quartier, à la merci des hordes de décharnés. Jouant sur le manque de discernement de l'abominatroll, ils parviennent à canaliser ces mouvements sans pour autant parvenir à l'éliminer.

Malgré le flottement qui s'installe dans leurs rangs, les compagnons ne perdent pas de vue leur objectif. C'est Lady Fay qui redonne espoir en la victoire. Alors qu'elle fouille une armurerie, elle découvre parmi les décombres la couronne du Prince (Objectif Bleu N°2)


Position des objectifs, héros et monstres

Lady Fay découvre la couronne

Alors que le Troll erre toujours dans les rues, véritable épée de Damoclès pour les survivants, une wolfbomination traverse le caveau ouvert quelques temps auparavant par le Roi Mortimer. Le monstre est certes impressionnant, mais il ne représente pas une réelle menace car il est dans la ligne de mire de Geneviève. Un carreau file droit dans le crâne de l'abomination qui retourne à la tombe.


La wolfbomination n'est qu'une simple cible pour Geneviève

Cependant, inexorablement, les héros se retrouvent sur la défensive. Le Troll contraint par sa présence les héros à rester dissimulés. Un puissant mugissement annonce l''entrée en lice d'un autre monstre: le minotaure ! 


Les héros sont peu à peu repoussés

L'arrivée du minotaure n'arrange pas les affaires des héros.

L'abominotaur est attiré par Mortimer et Lady Fay dans la ligne de mire de Geneviève. Il est abattu quelques tours de jeu plus tard. Morgane profite de l'instant pour prendre la main sur l'objectif N°5 sans pour autant mettre fin à la partie.

Pourtant, les choses continuent de se compliquer et les zombies grouillent désormais dans tout le quartier. Cependant, les survivants bien équipés, massacrent les vagues successives qui se présentent.


Une grosse vague de NPC  se présente

L'espadon de Mortimer fauche les monstres à la volée et le Roi s'empare d'un nouvel objectif (Objectif N°1 sur la carte). Hélas, ce n'est toujours pas le sceptre tant convoité. 



Le Roi Mortimer échoue à son tour à découvrir le sceptre


Alors qu'il progresse en direction de l’objectif N°7, James est soudainement pris en étaux entre une horde de Walkers et un groupe de runners. Lady Fay tente de  porter secours au Franciscain mais il est trop tard. Une extra-activation des runners est fatale à James


James s'est imprudemment avancé, malgré la présence de runners
Une carte d'extra-activation scelle le sort du moine.



Lady Fay, trop confiante dans son habileté martiale, subit le même sort quelques secondes plus tard. En effet, elle ne parvient pas à se défaire des monstres qui la menace malgré un nombre d'attaque important. Elle est dévorée lors de l'activation des zombies.


Lady Fay rencontre un bien triste destin

Seuls Geneviève, Morgane, Mortimer et Falstaff se battent encore contre les morts-vivants. Plusieurs objectifs ne sont pas encore atteints. Le seigneur des Capartes, Falstaff, qui vise l'objectif N°3, est finalement rattrapé par le troll et son corps est mis en pièces. 


Le Troll dévore finalement Falstaff

Les rues grouillent de monstres comme un jour de braderie de Lille. Morgane et Geneviève décident de servir d'appât et d'attirer la horde. Depuis l'une des tours, ils arrosent de carreaux et de sortilèges les non-morts avides de leur chair.


La marche inexorable des morts dans les rues de Wulfsburg

Les deux héros empêchent les zombies de franchir le carrefour du dragon (Enseigne du dragon sur le sol).

Cette diversion permet à Mortimer de s’infiltrer derrière les lignes ennemies via le souterrain et de découvrir enfin le sceptre du Prince (Objectif Bleu N°3qui était à portée de main de Falstaff au moment de son trépas.


Depuis la tour, l'arc du chaos de Geneviève et les sorts de Morgane représentent des armes fatales


Victoire difficile des héros

Conclusion

La partie a été intéressante et jouée en deux heures. Nous avons payé chèrement notre excès de confiance avec la perte de 3 compagnons (lord Falstaff, le franciscain James et Lady Fay). Leurs pertes sont clairement imputables à de simples erreurs de jugement du genre "Pas de souci, je me les fais". Malheureusement la loi des d6 est cruelle et cela porte à 10 le nombre de héros tués depuis le début de la campagne. Valérie et moi-même sommes les seuls à encore incarner nos personnages de départ; à savoir Mortimer et Geneviève. Cette dernière est vraiment puissante et j'avoue que je commence à me lasser d'elle.

La suite des aventures à Wulfsburg dans Rouge Sang.

mardi 16 mai 2017

COLONIAL ZULU WARS - 01

Infanterie britannique

J'ai toujours été fan des troupes coloniales britanniques dans leurs habits rouges depuis que je suis tout petit. J'ai adoré les films Zoulou et l'ultime attaque. J'ai longtemps rêvé de rejouer ces batailles avec mes playmobils sans succès, il n'y a avait que les tuniques bleues donc je jouais Alamo. 

Enfin la marque Esci a sorti deux références:  Bristish Infantry Soldiers et Zulu Warriors. J'ai passé des heures à revivre la bataille de Rock Drift. Puis, paradoxalement, je n'ai jamais acheté par la suite des figurines 28 mm, absorbé par les figurines médiévales fantastiques. 

Après plus de 30 ans, j'ai réparé cette injustice avec l'arrivée sur mes étagères des figurines de la boîte Bristish Firing Line de chez Wargame Factory. Cette boîte contient 25 figurines plastics à monter. Si je ne suis pas fan de la gravure des modèles, cette boîte a l'avantage de ne pas coûter cher.

Pour compléter l'ensemble, j'ai adjoint aux fantassins un état-major de chez Wargame Foundry - Ref DA15/1 British Command and Characters.

Pour une raison obscure et inconnue, la boîte est encore restée 2 ans dans les cartons avant que je ne l'exhume. Las, j'ai décidé de les faire peindre par un autre, mon établi étant déjà encombré de figurines. C'est donc Laurent Groscolas qui s'est attelé à la tâche. Je vous laisse découvrir le résultat.



L'unité se compose de 21 fantassins, 2 sergents, 2 officiers et un quartier-maître



Première ligne de feu avec son sous-officier sur la droite


Un officier et un fantassin

L'officier sort de sa tente

Quartier-maître


La seconde ligne de feu et son sergent

mercredi 10 mai 2017

CTHULHU WARS - 03

Initiation

Le jeu Cthulhu wars est en bonne place dans mon top 5 des jeux du moment, et je continue d'initier mes amis à cet héritier de Risk. J'ai donc joué deux parties avec des amis différentes sur une semaine.

Le constat est le suivant : l'explication du plateau de jeu, des tours, des jets de dès pour résoudre les combats est rapide. Viennent ensuite les explications relatives aux plateaux de faction, aux objectifs à atteindre pour accéder à ses grimoires et à la collecte du pouvoir. Si les principes de bases sont simples, comprendre comment doit être jouée sa faction et quels sont les grimoires à acquérir en fonction de sa stratégie est plus compliqué, d'autant que le jeu est asymétrique. Chaque faction se joue de manière fort différente. 

Quoiqu'il en soit, les règles ne sont pas un frein à la prise en main globale et les joueurs ont rapidement plongé dans la guerre des Grands Anciens.


Plateau de jeu pour 5 joueurs 


La faction de Nyarlathotep, son plateau de jeu et le pion 1er joueur


La faction de Yog-Sothoth, son plateau et son petit tas de grimoires

La faction deShub-Niggurath, la chèvre noire

Le déploiement des cultistes en début de partie. Il s’opère de la même manière quelque soit la faction jouée

Les cultistes de Yog-Sothoth se déploient sur la zone de départ de leur choix

Les cultistes sont des éléments centraux et vitaux dans le jeu. En effet, leur présence octroie des points de pouvoir à raison de 1 point par adepte plus 2 points par portail contrôlé. La perte des cultistes entraîne de facto l'affaiblissement du culte.


Les adeptes du Chaos Rampant commencent leur invocation

Une horreur chasseresse répond à l'appel des serviteurs humains de leur divinité



Sub-Niggurath himself déploie ses tentacules sur le monde

Lors de la première partie qui voyait s'affronter Jeff, Nathan, Alexandre, Valérie et moi-même, la victoire a failli revenir au terrible Shub-Niggurath. Ce dernier n'a pas vu ses plans contrecarrés par ses voisins immédiats. Nathan a pu, tranquillement, déployer la totalité des monstres dont il disposait. Cependant sa stratégie, très défensive et donc très passive, a finalement profité à Yog-Sothoth.

En effet, Celui-Qui-Ouvre-la-Voie tire profit des portails adverses. Deux grimoires, très puissants mais à usage unique, lui permettent de rafler la victoire sur le fil à la Chèvre Noire.

La guerre fait rage entre les Grands Anciens

Durant cette partie, Jeff a eu des difficultés à comprendre comment utiliser au mieux les pouvoirs de Nyarlathothep, une faction très puissante en défense mais dont le Grand Ancien est aussi très dangereux en attaque.

De même, Valérie, qui incarnait le Grand Cthulhu, n'a pas osé attaquer ses adversaires alors que le gros poulpe est de loin le plus offensif des Grands Anciens. En effet, il gagne de points de victoire à chaque fois qu'il est invoqué. Il doit donc mourir et revenir le plus souvent possible.

Et enfin Alexandre, qui jouait le Signe Jaune, n'a compris que trop tard toutes les possibilités tactiques qu'offre cette faction. Ce qui est naturel lors d'une initiation.





La seconde partie voit Alexandre (Shub-Niggurath), Marc (Yog-Sothoth), Ludo (Le Roi en Jaune) et moi-même (Nyarlathothep) nous affronter pour la domination du monde.




La partie, qui se joue, est très différente de celle jouée une semaine avant. La plupart des joueurs connaissent le jeu pour y avoir joué au moins une fois. La prudence est de mise dans un premier temps puis les combats s'engagent.


Nyarlathothep attaque les serviteurs du Signe Jaune sous le regard de Shub


Marc est de loin le plus agressif en raison de la nature de ses troupes qui deviennent plus puissantes après chaque combat. Malheureusement les affrontements tournent rarement en sa faveur. Quand cela ne veut, cela ne veut pas. De plus, il s'en prend aux serviteurs de Shub-Niggurath qui reviennent très vite en jeu et aux serviteurs de Nyarlathothep, très bons en défense.


Yog-Sothoth, Celui-Qui-Ouvre-La-Voie, entre sur le plan primaire

Les serviteurs du Signe Jaune, épargnés par la guerre, ravagent le monde et engrangent les points de pouvoir. Le culte atteint rapide l'apogée de sa puissance et le redoutable Hastur arrive sans crainte de concurrence. 


Hastur, Seigneur du Roi en Jaune



La victoire revient naturellement à Hastur qui remporte la partie devant  Nyarlathothep, Shub-Niggurath, et enfin Yog-Sottoth.

Les dernières parties jouées illustrent l'équilibre entre les différentes factions. En effet, chaque divinité a remporté la partie au moins une fois. Cependant, Cthulhu reste la faction la plus facile à jouer car c'est une faction exclusivement tournée vers le combat avec son Grand Ancien. Je la conseille au joueur novice présent autours d'une table.

Enfin, ces photos sont les dernières où apparaissent des figurines non peintes. En effet, j'ai fini de peindre les deux dernière factions la semaine passée. Et ça, c'est cool :-)